DL_Journal

Toutes les campagnes ont un journal, celle-ci aussi.
Mais un journal en français, pouquoi, parce que c’est ma langue maternelle :-D

For those who prefer the language of sheakspeare, i might translate if i find the time !

Dans le wiki, vous trouverez des articles en anglais car la totalité du matériel de campagne est en anglais et les traductions ne sont pas facile à faire. Mais is vous voulez participer à la traduction, ne vous en privez pas, il suffit de me contacter. Je promets de répondre très poliment.

Et maintenant, place à l’histoire en cours …

Dans les égouts de Pashin

Délivré de la malédiction de la clée elfique, nos compagnions partent à la recherche des elfes. Tentant d’entrer dans les bonnes grâces du maitre des voleurs local, Black bird, ils acceptent une simple mission de transport mais celle-ci tourne mal lorsque l’entrepôt est attaqué par des rebelles. L’arrivée des chevaliers de Neraka fait fuir tout le monde et nos héros sauvent la mise d’un rebelle nommé Jacob. Ils l’emmène en sureté jusqu’à l’auberge des cinq dragons puis partent protéger le famille de jacob, menacée par les sbires de Black Bird. En chemin vers l’auberge, une vieille femme, bonimenteuse, vendant des colifichets, est soudain prise d’une trance et énonce une sombre prédiction avant de se trensformer brutalement en torche humaine, se consummant en quelques secondes en un cadavre calciné. Les passants, surpris et horrifiés, accusent immédiatement nos aventuriers et ceux-ci doivent fuir la vindicte et les patrouilles lancées à leur poursuite. Cerné de toute part, ils sont obligés de se rendre et les chevaliers noirs les enferment dans la prison de l’enclave nérakienne. Là, ils retrouvent Garak, l’orgre saoul qu’il avait maitrisé. A la surprise générale, celui-ci est plutôt content de ne pas avoir été tué lors de l’altercation. Alors que nos amis cherchent un moyen de s’enfuir, celui-ci se presente sous la forme d’un elfe, un Silvanestien au regard bleu glace. Avec une déconcertante facilité, il déverrouille magiquement la porte et leur permet de sortir sous le couvert d’une autre magie, assez puissante pour conférer l’invisibilité à tout le petit groupe de prisonniers. Ils emmènent avec eux, Garak, une kender rencontrée précédemment, un fonctionnaire de Pashin ainsi qu’un rebelle ayant été sauvagement fouetté. Profitant d’une diversion organisée par ses frères de race, Nahélathan les emmènent jusqu’à la salle d’arme ou ils récupèrent leurs possessions.

hjkhjkd shfkjhd kfhskd hfkshkdj.

Read the rest of this entry »

<!— textile_longtext —>

DL_Journal

The Key of Destiny bajorque